LES SUPER POUVOIRS DE L’ÉTOILE DE MER

LES SUPER POUVOIRS DE L’ÉTOILE DE MER

Drôle de petite bête que l’étoile de mer…

Selon les espèces, les étoiles de mer possèdent de 5 à une vingtaine de bras, sont de couleurs variées allant du beige au rouge, au violet en passant par l’orange ou le bleu. Mais celle qui nous intéresse se trouve à marée basse sur l’estran, la zone qui se découvre à marée basse. Pas facile à trouver, petite, de la couleur d’un rocher, elle vit dessous et se cramponne grâce à des ventouse situées sous ses bras.

L’astérine bossue :

bossue car elle est bombée sur le dessus. Elle n’apprécie pas particulièrement la lumière. On l’a surnomme, pour sa ressemblance “étoile de shérif”. 7 cm de diamètre c’est tout ! Sa peau est recouverte de piquants protecteurs très courts. Ainsi le nom de sa famille d’appartenance est celle des échinodermes : “échino” signifiant piquantset “derme” pour peau, d’où peau de piquants. Sur sa face dorsale, avec une loupe, on peut apercevoir légèrement décalée du milieu, une plaque jaunâtre, mais qu’est-ce donc ? C’est l’arrivée d’eau nécessaire à sa locomotion. Sur sa face ventrale, 5 gouttières au milieu de ses bras sont reliées à la plaque du dessus : c’est son système hydraulique.Et oui elle fonction à l’eau ! Pour se déplacer, elle utilise des centaines de pieds ventouses actionnés par l’eau qui y circule.

Quelle force ces étoiles !

Ces pieds ou podias pour les grosses étoiles servent “d’ouvre-boîte”, comme la Marthasterias glacialis qui, trouvant une coquille St Jacques, utilise ses ventouses pour ouvrir les 2 coquilles. Puis elle introduià l’intérieur de celle-ci, son estomac qui la digère grâce à des enzymes trèspuissants. Cette carnivore est terrible et peut ravager des espaces sableux très rapidement.

Il en existe une immense à plus de 20 bras sous le gentil nom de coussin de belle-mère… Parce qu’elle possèdent une arme redoutable, des piquants acérés et venimeux. Qui s’y frotte s’y pique ! Cette Acanthaster planci peut atteindre 60 cm de diamètre, mais heureusement pour nous, elle ne vit que dans les eaux tropicales, ouf ! Mais ce n’est pas le cas de notre petite étoile de shérif qui se contente de dénicher de minuscules mollusques ou ophiures (autres espèces de sa famille) préférant la pénombre. Pas bête, elle vit là où il y a son garde-manger !

Alors à vos loupes, et chercher l’étoile non pas dans le ciel mais sous les rochers …

Ajouter un commentaire