LE JARDIN

LE JARDIN

Pour aller plus loin sur le végétal qui nous entoure et nous est nécessaire, j’ai choisi d’étendre mes activités liées à la biodiversité en produisant des plantes aromatique & médicinales et des fleurs, et de réaliser avec elles et des algues locales, des mélanges iodés.

Retrouver mes tisanes et autres condiments pour agrémenter vos plats salés et sucrés sous le non « Le Goût des Louzoù.

Le goût des louzoù c’est quoi ? Les louzoù en breton se sont les herbes-remèdes. Mon jardin est situé au lieu-dit Trévoazan à PRAT (Côtes d’Armor).

Si vous décidé d’observer les animaux de l’estran, choisissez d’amener un seau que vous remplirez d’eau de mer sur place. Avant de repartir, libérez tous les animaux dans une mare, en les déposant délicatement pour qu’ils ne soient pas trop perturbés par ce petit déménagement. Lorsque vous soulevez un caillou pour attraper un animal, reposez-le ensuite avec précaution pour ne rien écraser et replace-le dans le sens où tu l’as trouvé avec les algues dessus. Vous permettrez ainsi aux espèces qui ont besoin de lumière de continuer à en bénéficier et à celles qui ne la supportent pas de s’en protéger.

LES BONS GESTES SUR UN SENTIER LITTORAL

Sur les sentiers littoraux, ne cueillez uniquement les plantes qui vous serviront à préparer une bonne recette gourmande ! La quantité à prélever est celle dont vous avez besoin pour vous et votre famille proche pour le jour même : trop de cueillette endommagerai le littoral si fragile ! Utilisez plutôt des ciseaux pour ne pas arracher les racines. Attention ne pas cueillir le chou maritime sur les grèves de galet, c’est interdit et répréhensible d’une forte amende … Prenez toujours avec vous en balade sur le bord de mer un sac poubelle, au cas où vous trouviez des déchets échoués et déposez-les dans les différents conteneurs prévus à cet effet.

DES GALETS INDISPENSABLES SUR LES GRÈVES

L’assemblage de galets les uns sur les autres pour construire des monticules, c’est joli, mais… Faites-le le plus proche possible de la mer et lorsqu’elle est basse, ainsi, avec la force de la marée montante, ils pourront se retrouver à plat sur la plage et continuer d’être utiles. En effet, s’ils se retrouvent sur le haut de la plage, ils ne pourront plus jouer leur rôle protecteur du littoral et favoriser le maintien des plantes. Celles-ci ont besoin de s’ancrer fortement, avec de grosses racines, et les galets les aident beaucoup.

DEVENEZ DES SENTINELLES DE LA NATURE …

Laissez sur place tout ce qui appartient à la nature (animaux, végétaux, galets, sable…). 

  • Renseignez-vous avant de partir sur la praticabilité et les autorisations de pêche au jour le jour sur chaque sites à fréquenter, vous éviterez ainsi des désagréments de verbalisation ou d’intoxication ! 
  • Respectez les panneaux, leurs indications d’interdiction et de respect sur les sites naturels du Conservatoire du littoral, les sites naturels départementaux ou régionaux, les espaces naturels communaux .
  • N’alimentez pas la faune sauvage avec des aliments de votre pique-nique pour les oiseaux : ce n’est pas leur alimentation. Ils s’habituent trop aux humains et détériorent les poubelles et envahissent les villes.
  • Participez avec vos enfants et devenez des sentinelles de la nature en faisant part de vos observations et remarques aux structures locales de protection de l’environnement ou de loisirs comme les Maisons Nature, les Offices de Tourisme …